Signes et symptômes

Bon nombre des personnes qui contractent le VPH ne s’en rendent même pas compte. En effet, la plupart des souches du VPH n’engendrent aucun signe ni symptôme visible.

Votre partenaire et vous n’avez aucun moyen de déterminer si vous êtes infectés par ce virus. Le fait qu’il soit invisible ne signifie pas pour autant que vous ne courez aucun risque.

Signes et symptômes des cancers et des verrues causés par le VPH

Verrues génitales

Les verrues génitales constituent souvent le seul signe visible d’infection par le VPH. Ces petites excroissances peuvent apparaître sur les organes sexuels ou à l’intérieur de ceux‑ci plusieurs semaines, plusieurs mois, voire plusieurs années après un contact sexuel. Souvent, les verrues génitales ressemblent à de petits choux‑fleurs rouges ou blancs; elles peuvent être plates ou légèrement bombées. Vous pouvez en détecter une ou plusieurs par la vue ou le toucher.

Chez les femmes, les verrues génitales font leur apparition sur la vulve, l’urètre, le col de l’utérus, le vagin, l’anus ou les cuisses. Chez les hommes, elles se manifestent sur le pénis, le scrotum, l’anus ou les cuisses. Les verrues génitales n’indiquent pas que vous avez un cancer ni que vous souffrirez de cette maladie; elles ne sont pas précancéreuses.

En général, les verrues génitales ne causent aucune douleur, mais elles provoquent parfois des démangeaisons ou une sensation de brûlure. Le fait de découvrir la présence de verrues génitales peut causer de l’embarras et nuire aux relations intimes, car certaines personnes hésitent à en parler à leur partenaire.

Cancer du col utérin

D’autres troubles de santé peuvent entraîner l’apparition des signes et des symptômes du cancer du col utérin. Il est important d’en discuter avec votre médecin.

Parmi les signes et les symptômes du cancer du col utérin, citons des saignements vaginaux anormaux, des douleurs pendant les relations sexuelles, une augmentation des pertes vaginales, des douleurs pelviennes ou lombaires, une perte de poids, un manque d’énergie et des essoufflements.

Le test de Pap est une méthode de dépistage simple qui permet de détecter les changements au niveau des cellules du col de l’utérus. Des tests de Pap réguliers constituent le meilleur moyen de déceler les anomalies des cellules cervicales à un stade précoce et de les traiter avant qu’elles ne se transforment en cancer du col utérin.

Cancer anal

Les symptômes du cancer anal englobent des saignements de l’anus, de la difficulté à évacuer les selles, de la douleur ou des bosses, ainsi que des démangeaisons ou des écoulements. En la présence de ces signes et de ces symptômes, il faut procéder à un examen anal interne.

Cancer pénien

En général, le cancer pénien touche le gland ou le prépuce, plutôt que la base du pénis. Les signes et les symptômes peuvent se manifester sous la forme de bosses ou d’ulcères sur le pénis. Ces excroissances sont plates ou surélevées, semblables à des verrues. Elles peuvent aussi causer de la douleur et de l’inflammation. De plus, des démangeaisons et des sensations de brûlure sont parfois ressenties dans cette zone.

Cancer de la tête et du cou

Parmi les symptômes typiques des cancers de la tête et du cou, mentionnons une bosse ou une lésion qui apparaît dans la région de la bouche et de la gorge, mais ne guérit pas; un mal de gorge qui persiste; des plaques rouges ou blanches dans la bouche; de la difficulté à avaler, ainsi que la modification ou la raucité de la voix.

Cancers vulvaires et vaginaux

Souvent, aucun signe ni symptôme n’accompagne les cancers vulvaires et vaginaux. Le cas échéant, ces signes et ces symptômes peuvent se manifester par des démangeaisons ou des sensations de brûlure persistantes, des douleurs dans la région pelvienne, des saignements vaginaux anormaux, une difficulté à uriner et (ou) des relations sexuelles douloureuses. Le test de Pap ne permet pas de dépister les cancers vulvaires ou vaginaux.

FOIRE AUX QUESTIONS

Comment contracte-t-on le VPH? Les hommes peuvent‑ils en être infectés, eux aussi? Est-ce que les vaccins anti-VPH sont sans danger? Vous avez des questions? Nous avons les réponses!

Obtenez des réponses

À propos du site web infoVPH.ca

infoVPH.ca diffuse de l’information fondée sur des données probantes au sujet du papillomavirus humain. Des professionnels de la santé ont conçu et révisé toute la documentation diffusée sur ce site. Elle s’appuie d’ailleurs sur les lignes directrices de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC). Le site Web infoVPH.ca est administré par la SOGC, principale autorité en matière de santé sexuelle et génésique au Canada.